29, 30 septembre, 1er octobre 2017

Lettre d’info du 7 septembre 2016


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   v7en_NonesLatina20151--1  Stefano Orfei (dompteur)

 

Il est né le 21 juillet 1966 à Genova. Sa mère était Moira Orfei, « la Moira » comme l’appellent avec dévotion tous les italiens, elle est décédée le 15 novembre 2015. C’est en 1987 qu’il a approché les fauves en assistant son oncle Massimiliano mais ses vrais débuts de dompteur datent de 1993.

En 2004, il obtint un Clown d’Argent avec cinq tigres que présentait précédemment Mary Chipperfield. A partir de 2007, il va préparer plusieurs présentations avec le lion blanc Artu qui sera la tête d’affiche des productions du cirque Moira Orfei.

Il dressera aussi deux numéros qu’il présente alternativement dans des styles complètement différents : un de neuf tigres dont quatre blancs tout en douceur et l’autre qu’il présente ici sur un rythme infernal avec quatre lions et quatre tigres.

Parfois décriée à tort, cette présentation dite « en férocité » met en évidence le caractère de prédateur naturel de ce magnifique animal qu’est le lion. Stefano est un véritable prince de la cage !!!

 

 

v7en_cirque3--1 CARMINO D’ANGELO (maestro)

 

Carmino est l’ami de DOMONT, il nous a fait découvrir et aimer non seulement la musique, les artistes, mais aussi les personnages qui hantent les entrées de pistes des chapiteaux.

À cette époque, il ne pensait pas encore au cirque mais la musique était devenue sa passion, pas seulement l’accordéon mais aussi les percussions et la clarinette, instrument qui lui vaudra un prix au conservatoire d’Alger.

À quinze ans, il joue dans des orchestres de bal où il se retrouve en tête d’affiche ; il accompagne les artistes qui viennent chanter à Alger au Casino Aletti, le lieu de passage incontournable des vedettes de l’époque.

Après le service militaire, il vient à Paris. C’est là qu’il rencontre son ami Marcellys qui est chef d’orchestre au cirque Medrano et présentateur, avant Roger Lanzac, de la Piste aux Étoiles à la télévision. Marcellys lui propose de remplacer son accordéoniste qui doit partir. Après avoir hésité, Carmino part précipitamment à Alger chercher son épouse et son enfant et s’installe à Paris.

Après Medrano, il suit l’orchestre de Marcellys au cirque Pinder qui présente alors une version de la Piste aux Étoiles en tournée. En 1970, Marcellys souhaite reprendre son premier métier de présentateur et demande à Carmino de le remplacer à la tête de l’orchestre, ce qu’il accepte d’autant plus volontiers que, depuis plusieurs années, il écrit les arrangements de la formation. Il la dirigera jusqu’en 1982.

Depuis, sa carrière s’est poursuivie sous des formes diverses. Il joue du bandonéon avec son orchestre de tango, participe à des galas et dirige la musique au Festival Mondial du Cirque de Demain de 1988 à 1998. On le verra aussi au Festival de Massy, à Saint-Paul-lès-Dax, à Albacete, à Figueres et ici à Domont.

Carmino a élevé la musique de cirque au rang de musique de concert, c’est un arrangeur subtil aux harmonies chatoyantes où le swing n’est jamais totalement absent comme en témoigne son medley sur les musiques de « West Side Story ».

 

Christian HAMEL Président du Club du Cirque