Ting Huang (pole dance)

La pole dance est un héritage du mât chinois qui remonte à la période dite des Printemps et Automnes ( 770-476 A/C). Ce sont les Indiens qui l’ont adaptée en y apportant des figures de yoga et d’équilibre sous le nom de Mallakamba. Leurs mâts étaient plus petits que ceux des Chinois et construits en bois de rose, polis à l’huile de castor. Longtemps réservée aux salons pour messieurs lorsqu’elle voyageait au Canada dans les « Little Egypt Shows » dans les années vingt, elle est aujourd’hui une discipline acrobatique ouverte à tous.
Le numéro présenté au Festival du Val d’Oise est une première mondiale. Il vient de la troupe de Jiangxi. C’est Luo Lan, une femme originaire de Yichun près de Jiangxi, qui importa la pole dance en Chine après l’avoir découverte lors de vacances à Paris en 2006.
Le numéro de Ting Huang débute avec le mât en position verticale avant qu’il ne se mette à tourner en grands cercles autour de sa base. La pole dance allie la sensualité, parfois même teintée d’érotisme, aux disciplines du cirque que sont la contorsion et l’équilibre : une invitation à rêver !

Christian HAMEL Président du Club du Cirque